Bouddha, qui était t-il ?

Le nom Bouddha signifie « l’illuminé » en sanskrit. Il s’agit d’un personnage historique qui a vécu il y a 2 000 ans. Il est à l’origine du bouddhisme, un courant spirituel de plus en plus présent en Occident. Aussi, nous présentons dans cet article la vie de Bouddha et la culture bouddhiste.

Qui est Bouddha ?

Même si certains doutent de l’existence de ce personnage historiquement parlant, d’autres historiens croient que Bouddha a bel et bien existé. Il a été à l’origine de plusieurs pratiques fondé autour de divers concepts philosophiques. Et aujourd’hui, de nombreuses personnes suivent ses pas.

Selon les récits, Bouddha est né dans une famille royale au 6e siècle av. J.-C. au Népal. De son vrai nom Siddhârta Gautama, il est le fils de Suddhodana et de Maya, roi et reine des Shakya. On raconte que dans son très jeune âge, un vieillard lui avait prédit un avenir radieux : soit il sera un grand général de guerre, soit un guide spirituel.

Ayant appris cette prophétie, son père le roi décida alors de protéger son fils en le mettant dans une cage dorée, quelque part dans le palais. Le prince vécut alors 29 ans dans cette cage sans rien connaitre du monde extérieur.

Cheminement spirituel

Un jour, il demande à un subordonné de son père de lui faire découvrir la campagne. C’est ainsi, selon les dires, qu’il a pu découvrir la réalité de la vie. Dès son premier jour de promenade, il rencontre un vieil homme, un cadavre et une personne gravement malade. Ce qui bouleversa le petit bouddha, qui est conscient du fait que la mort, la maladie et la vieillesse finissent par atteindre toute personne sur terre.

Il prend donc conscience du manque d’importance de ce bas monde par la découverte de la souffrance. Par la suite, il a passé plusieurs moins dans les jardins du palais en méditant sur la vie et le monde extérieur qu’il venait de découvrir.

Après plusieurs mois de méditation, il n’arrive toujours pas à obtenir des réponses aux questions qu’il se pose. Il décida alors d’enlever son manteau de prince pour aller vivre en ascète au nord de l’Inde.

Il s’est rendu chez plusieurs érudits pour étudier auprès d’eux. Il s’interroge sur le Samsara (la réincarnation), le Moksha (la délivrance) et le Karma (la loi cause à effet). Cette période d’apprentissage dura 6 années au cours desquels il a rencontré plusieurs moines qui l’ont initié aux techniques de méditation.

Son éveil

Le futur Bouddha n’a toujours pas cerné la véritable essence de l’esprit qui est la cause des maux des hommes. Plus tard, il finit par atteindre Bodh Gaya et décida de méditer jusqu’à cerner complètement la nature de l’esprit afin d’offrir aux gens un enseignement idéal.

Il médita pendant 3 jours et 3 nuits, jusqu’à trouver l’illumination un beau matin. Il n’avait pas encore 35 ans à l’époque. Cette illumination a ôté de lui tous les voiles et l’éducation qu’il avait reçue de ses parents.

Il devint un « éveillé » et chercha à dispenser ses enseignements. Rencontrant au début quelques résistances, Bouddha finit par faire comprendre aux gens qu’il ne pouvait pas communiquer sa réalisation par la simple parole.

Il obtint alors ses 5 premiers disciples et leur enseigna ce que l’on appelle les 5 nobles vérités. Bouddha ne préféra pas fournir un enseignement purement théorique sur l’éveil, mais il fournit aux disciples des outils pour pratiquer et atteindre eux aussi les mêmes objectifs.

Mort de bouddha

Bouddha est mort en 480 av. J.-C à un âge très avancé. Il a mené une vie d’ascète et fonda la philosophie du bouddhisme. Après sa mort, son enseignement fut dispensé par ses disciples et une longue chaine de transmission orale est née.

On raconte que Bouddha est mort dans une position appelé Mahaparinirvasana. Elle consiste à se coucher sur le côté droit, la main droite soutenant la tête. Il est dit que sa dernière leçon à ces élèves fut « d’être une lumière pour soi-même ».

Anecdotes sur Buddha

Il est parvenu à l’éveil en 3 jours de méditation

Lorsqu’il était à la recherche de lui-même, Siddharta a pris une décision ferme de méditer sous un figuier et de ne pas bouger avant de parvenir à l’éveil. Durant ses trois jours, il a mené une longue lutte avec son âme charnelle appelée (Mara).

Bouddha, un enseignant pacifique

Les leçons de bouddha étaient données de manière pacifique. Ses méthodes étaient non violentes. Les enseignements étaient gravés sur de grosses pierres. Contrairement à ce que de nombreuses personnes pensent, Bouddha était considéré par ses disciples comme un simple enseignant et non comme un Avatar.

Les derniers mots de bouddha

La plus grande partie de la vie de Bouddha a été consacrée aux voyages et à l’enseignement. Il mourut à l’âge de 80 ans. Ces dernières paroles furent « dans ce monde, tout est changeable, rien n’est constant. Seul le dur travail est le chemin. »

Quelques citations célèbres de Bouddha

  • « Celui qui est le maître de lui-même est plus grand que celui qui est le maître du monde. »
  • « Dans ce monde, tout est changeable, rien n’est constant ».
  • « Le paysan laboure ses champs, le forgeron façonne des flèches, le menuisier travaille le bois, mais le sage se perfectionne lui-même. »
  • « Si vous réussissez à vous mettre à la place des autres, vous ne pourrez plus faire du mal à autrui. »
  • « On peut allumer des centaines de bougies à partir d’une seule sans en abréger la vie. Le partage ne diminue pas le bonheur. »