Comment déstresser : votre guide pour une vie sans stress

Les chiffres nous le confirment : 9 Français sur 10 souffrent de stress permanent. Cela semble justifié avec le rythme infernal du “métro, boulot, dodo” que la plupart d’entre nous vivent, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut s’abandonner à ce stress.

Plus que de savoir le gérer, nous avons préparé spécialement pour vous un guide pour déstresser en toute circonstance.

Le stress, des chiffres qui alarment les scientifiques

Le stress croissant chez les Français a conduit à la réalisation de plusieurs sondages, qui convergent tous à dire que près de 90 % des Français en sont victimes !

Des chiffres très effrayants, d’autant plus que c’est la population jeune, surtout féminine, qui en souffre le plus. Chez la population sur laquelle l’étude a été réalisée, les principales causes corrélées à ce stress sont :

  • Le travail qui cause un état d’hyperstress chez plus de 25 % des Français, selon une étude statistique de Stimulus, cabinet de médecine de travail.
  • Les dettes financières, problème dont plusieurs d’entre nous souffrent malheureusement.
  • Les problèmes personnels chez plus de 40 % des Françaises, contre 33 % de leurs homologues masculins.
  • En quatrième place, les maladies, qui elles-mêmes sont alimentées par le stress, notamment l’hypertension artérielle.

Voici comment déstresser

Sachant que le stress peut paralyser toute une vie et engendrer des problèmes de santé physique et mentale handicapants, il est nécessaire de lutter contre ce phénomène. Certes, ce n’est pas forcément évident avec le mode de vie imposé par la société, mais il existe plusieurs astuces pour déstresser.

Tout d’abord, respirez

Ce conseil peut vous paraître trop simple, mais vous allez remarquer que ce simple exercice devient très difficile lors des crises d’anxiété, qui sont aussi liées au stress.

C’est pour cela que nous vous conseillons de prendre un petit moment pour bien respirer. Inspirez longuement jusqu’à ce que vos poumons soient remplis au maximum, puis expirez la totalité de cet air. Vous pouvez répéter cet exercice autant de fois qu’il vous faut et à chaque fois que vous sentez pointer le début d’un inconfort.

Changez d’endroit

Si vous le pouvez, n’hésitez pas à quitter l’endroit qui vous stresse. Quelques pas loin de votre poste de travail, corrélés à un ou deux exercices de respiration, vont vous faire le plus grand bien.

Sinon, si vous êtes en pleine réunion, par exemple, et qu’il n’est pas possible de sortir, vous pouvez essayer d’imaginer durant quelques instants que vous êtes chez vous, sur votre canapé favori, avec votre animal de compagnie ou devant le plat qui vous fait le plus plaisir.

Ensuite, pensez que cette situation qui vous stresse va bientôt se terminer et que vous allez bientôt pouvoir rejoindre le confort de votre cocon.

Essayez d’en rire

L’endorphine, hormone du rire, est idéale pour faire fondre l’adrénaline qui alimente votre stress. N’hésitez donc pas à rire, même si la situation ne semble pas faite pour cela.

Notre petite astuce : regarder les sketchs de votre comédien préféré ou des vidéos d’animaux tout mignons peut faire l’affaire et vous allez vous sentir plus léger.

Apprenez à méditer

Les bienfaits de la méditation ne se discutent plus désormais et parmi ceux-ci, on compte la lutte contre le stress. Il existe plusieurs méthodes pour méditer, avec des degrés différents de concentration. Celui que nous pensons être adapté à toutes les situations est intitulé “Vipassana”.

Cette méthode nécessite de vous asseoir en ayant votre dos collé à celui d’une chaise et de vous concentrer sur votre respiration.

Oubliez tout ce qui vous entoure et focalisez-vous sur ce simple mouvement de votre abdomen qui se creuse au fur et à mesure que vous respirez. Si cela est possible, vous pouvez réitérer cette pratique pendant cinq minutes.

Évitez les substances stimulantes

Caféine et cigarettes sont mauvaises pour votre paix intérieure. Ces substances dopent votre stress et causent parfois des situations d’hallucination terrifiantes. Ainsi, s’en débarrasser ou au moins limiter votre consommation est essentiel pour détresser.

Dans le même sens, une bonne alimentation vous évite les substances pro-inflammatoires qui stressent votre métabolisme et par conséquent votre mental.

Parlez à votre journal

Il n’est pas souvent facile de s’ouvrir aux autres et de leur parler de nos problèmes les plus personnels. Heureusement, un journal intime n’a ni bouche ni oreille. Plus qu’un simple passe-temps d’enfants, avoir votre journal intime va vous permettre de vous vider des émotions négatives que vous ressentez.

Vous pouvez lui raconter n’importe quoi : votre querelle avec votre coéquipier, une dispute dans le métro, une situation qui vous a embarrassé, etc. Votre journal n’est pas là pour vous juger. Une fois que votre problème est résolu, vous pouvez relire ce que vous avez écrit et en rire ou être reconnaissant que tout cela est derrière vous.

Cerise sur le gâteau : vous pouvez l’emmener partout où vous allez, comme une sorte de “psy portable”.

Dormez assez, mais surtout dormez bien

On ne cessera jamais de vous le dire : un bon sommeil est vital pour une bonne santé, aussi bien physique que mentale. Vous ne pouvez pas espérer affronter votre journée avec deux heures de sommeil seulement.

Pour un adulte, les médecins recommandent souvent six à huit heures de sommeil. Pour vous endormir plus facilement, veillez à éteindre et éloigner votre portable de votre lit une heure avant et n’hésitez pas à faire quelques exercices de respiration. Les bras de Morphée vont vous accueillir aussitôt.

Si cela ne marche pas, demandez l’aide de votre médecin

Parfois, il est difficile de tout faire soi-même et l’aide d’une personne extérieure est nécessaire. Celle d’un professionnel de santé qui sait ce qu’il fait et qui peut vous aider à déstresser plus rapidement et efficacement.

Votre médecin peut vous guider dans votre méditation, prêter une oreille objective à vos problèmes et prescrire, si la situation le demande, des anxiolytiques qui aident à moduler votre anxiété.

Pour plus d’informations sur les études scientifiques et statistiques réalisées :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3694268/

https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S2110701716301603

https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0191886908004121