La méditation : une pratique ancestrale essentielle à notre santé mentale

Pendant la période de confinement que nous venons de traverser, nombreuses sont les personnes qui se sont initiées à la méditation à partir des multitudes de tutoriels proposés sur YouTube ou Instagram.

En effet, cette pratique ancestrale intéresse de plus en plus de personnes, car ses bénéfices sur la santé mentale sont irréfutables. Alors, si vous aussi vous être tentées, mais ne savez pas trop comment vous y prendre, cet article est pour vous !

La méditation, de quoi s’agit-il ?

La méditation est une pratique, réalisable en solo ou en groupe, qui consiste à utiliser des techniques de concentration dans le but de libérer son esprit et d’atteindre un état de clairvoyance mentale et émotionnelle.

La méditation trouve son origine dans des anciennes traditions orientales et possède des bases communes avec le yoga, mais cette pratique est commune à plusieurs croyances spirituelles et religions.

Les témoignages des adeptes de la méditation sont unanimes : ses effets bénéfiques sur la santé sont irréfutables.

Soulagement de douleurs chroniques, amélioration de la qualité du sommeil, réduction du stress et des symptômes de la dépression, mais aussi augmentation de la capacité de concentration ne sont qu’un échantillon des divers avantages identifiés par une pratique régulière.

Les principes de base pour méditer

La méditation est une expérience qui peut être décrite, mais pas enseignée. En effet, il existe une multitude d’écoles de méditation, de formes de la pratiquer et de la transmettre.

Mais celles-ci sont toutes un dénominateur commun : les principes de bases qui garantissent l’évolution de la pratique. Quels sont donc les principes de base de la méditation ? Nous regroupons ici les 9 principaux fondements à suivre pour débuter dans cette expérience.

1/ La régularité

Comme pour toute pratique, la régularité est primordiale. Ainsi, il convient de dédier un moment de sa journée à la méditation. Si possible, prévoyez un horaire et un local fixes, car l’établissement d’une routine permet que l’esprit se calme plus rapidement. Mais l’essentiel avant tout est d’avoir envie de méditer. Soyez conscients des bénéfices que vous pouvez en tirer.

2/ L’horaire

Quel est le moment de la journée où vous vous sentez comme plus libérée de vos préoccupations quotidiennes ? Ce sera le moment idéal pour la pratique de la méditation, car votre esprit sera alors plus tranquille. Il conviendra d’être seule à ce moment pour ne pas être interrompu.

3/ Le local

Choisissez un local qui vous est spécial et qui réunit les critères suivants : un bon isolement acoustique, une ventilation optimale et une lumière diffuse. Si le silence vous dérange, optez pour une musique calme avec un faible volume. Ainsi, vous arriverez à vous concentrer dans de meilleures conditions. Mais si cela n’est pas possible, pas de souci, car « il ne faut pas perdre l’opportunité au profit de la situation idéale ».

4/ La position

Enfilez des vêtements amples et confortables puis asseyez-vous en maintenant votre colonne vertébrale, votre cou et votre tête droits et alignés. Selon votre envie, gardez les yeux ouverts ou fermez-les. Si vous ne vous sentez pas confortable en position assise à même le sol avec les jambes croisées, vous pourrez opter pour une chaise ou un coussin prévu spécifiquement à cet effet.

5/ Le dialogue initial

Commencez votre séance de méditation en établissant un dialogue avec vous-même, où vous demanderez à votre esprit de rester paisible.

6/ La respiration

Essayez de vous connecter à votre respiration. Prenez conscience de son rythme, faites-en sorte qu’elle soit régulière et qu’elle s’effectue avec sérénité, permettant ainsi de calmer votre corps et votre esprit. Une respiration régulière permet de rétablir l’énergie vitale, également connue sous le nom de prana.

7/ L’observation

Ne cherchez pas à vous concentrer immédiatement. Pendant les premiers instants, laissez votre esprit vaguer à son envie et adoptez une attitude d’observation. Petit à petit, en vous canalisant sur votre respiration, votre esprit va se calmer et se concentrer également.

8/ La concentration

Pensez à présent à un objet qui vous inspire et essayez de l’imaginer devant vous. Si vous préférez recourir à un mantra, répétez-le mentalement tout en coordonnant avec votre respiration.

9/ La répétition

L’objectif de la répétition est d’aider l’esprit à se concentrer uniquement sur un objet ou un symbole, chassant de ce fait les autres pensées qui arrivent et qui ne présentent aucun intérêt à ce moment précis.

Les principes à méditer

Si vous peinez dans les premiers temps à vous dévier de vos tracas et à vous concentrer, focalisez-vous sur une pensée positive. Pour vous aider, voici quelques exemples de phrases à méditer :

  • Les biens matériels ne sont pas les plus précieux.
  • Cherchez le bonheur dans des situations ordinaires du quotidien.
  • Ne perdez pas votre temps à essayer de plaire à autrui.
  • Quels sont les éléments essentiels à la vie ?
  • La perfection n’existe pas.

Quelques recommandations finales

Il n’y a pas de durée idéale pour la méditation. Il est tout à fait possible de commencer par de courtes séances de cinq minutes, puis de prolonger progressivement jusqu’à la durée jugée nécessaire et suffisante.

Il est également possible de faire des séances de méditation guidées, en groupe. Celles-ci ont l’avantage de permettre une interprétation par une personne plus expérimentée de certains phénomènes qui peuvent parfois surgir et qui peuvent être des réactions physiques ou mentales.

Les 9 fondements indiqués ci-dessus ne représentent que des orientations. Progressivement, c’est à chacun, dans sa pratique individuelle, de découvrir quelles sont les méthodes qui s’adaptent le mieux à ses besoins.