Le sens du mantra « Om Mani Padme Hum »

Si vous avez déjà visité un temple bouddhiste ou si vous êtes un adepte du yoga, alors vous avez déjà sûrement entendu ce mantra « Om Mani Padme Hum ».

Il a pour but la concentration de l’esprit au sens spirituel du terme.

Cette courte incantation prononcée en sanskrit, cette langue millénaire indienne, est une des nombreuses traditions anciennes et populaires dans la pratique du bouddhisme et notamment dans les courants tibétains et mahāyāna.

Origine et pratique du « Om Mani Padme Hum »

L’origine de cette incantation n’est pas déterminée avec certitude. Lors de fouilles archéologiques en Chine, une roche datant du 14e siècle a été mise à jour.

Une traduction de ce mantra en six dialectes différents : le mandarin, le Tibétain, le lanydza, l’ouïghour, le phagspa et le Tangoute sont gravés dessus. Il existe beaucoup d’autres gravures du « Om Mani Padme Hum » à travers toute l’Asie. On peut également le retrouver sur les drapeaux de prières tibétains colorés.

On estime que la pratique du chant mélodieux du mantra a été popularisé au 13e siècle. Il est associé au bodhisattva Avalokiteśvara, aussi appelé Chenrezi au Tibet, qui est regardé comme une grande divinité et est le saint patron de la région tibétaine.

Le « Om Mani Padme Hum » est central dans le culte qui lui est voué. Cette incantation peut se traduire au sens littéral par louange au joyau du Lotus, néanmoins cette traduction fait l’objet de débats et le sens est laissé libre à l’interprétation.

Pour les bouddhistes, son sens est « grand et vaste ». Toute la doctrine du Bouddha est résumée dans cette incantation très simple qui n’a d’égal que sa très grande puissance d’invocation parmi les fidèles.

Elle symbolise la bodhicitta, c’est-à-dire l’esprit qui recherche l’éveil, l’empathie et la compassion pour tous les êtres vivants. Elle représente également le vœu de la libération des Six Royaumes, chaque syllabe de ce mantra, qui en compte six, évoquant un des royaumes.

En pratique, le « Om Mani Padme Hum » est récité à voix haute ou chanté individuellement ou en groupe, à l’unisson. On peut, cependant, également se le réciter intérieurement ou pratiquer son écriture sur n’importe quel support.

On distingue deux manières principales de l’écrire : dans sa version en sanskrit « Auṃ maṇi padme hūṃ » ou encore dans sa version tibétaine « Om Mani Peme Hung ».

Les interprétations littérales du « Om Mani Padme Hum »

Aujourd’hui encore, il y a débat sur le sens exact de ce mantra. Néanmoins, tout le monde s’accorde à dire qu’il est décomposé en six syllabes qui symbolisent, chacune d’elles, un objectif de la pensée bouddhiste. La prononciation de chaque syllabe concentre l’esprit pour faire émerger le positif attaché à l’objectif en question.

On peut donc le décomposer en six syllabes telles que : « Om – Ma – Ni – Pad – Me – Hum ». Le Om n’a pas de signification précise. Il émet une vibration particulière qui fait référence au son de l’univers. Il symbolise les énergies, purifie l’ego et représente la générosité des divinités.

Cette première syllabe évoque la puissance de l’esprit et la présence de l’absolu, elle ouvre ce mantra pour atteindre une sorte de perfection dans la pratique de la générosité. Cet Om est connu de toute l’Asie dans plusieurs religions et en particulier l’hindouisme.

Le Ma se concentre sur l’éthique pure et supprime toutes formes de jalousie. Le Ni se focalise sur la maîtrise de la patience et purification du désir. Ensemble, le mot Mani signifie le bijou, la perle ou plus communément le joyau, dans les transcriptions littérales du mantra.

Le Pad se rapporte à la réflexion, la concentration et vient corriger les comportements ignorants et les jugements hâtifs. Les valeurs de persévérance dans l’atteinte d’une forme de perfection sont en jeu ici. Le Me, quant à lui, représente la concentration et le détachement à toute forme de matérialisme. Ensemble, ces deux syllabes « Padme » signifient la fleur de lotus qui est un symbole fort dans le bouddhisme.

Enfin, le Hum, qui vient conclure ce mantra, symbolise l’unité de l’univers. Il se rapporte à la question de la sagesse et sert à éliminer toute haine.

Pourquoi pratiquer le chant de ce mantra ?

Si vous êtes un adepte du yoga, « Om mani padme hum » est l’un des mantras les plus couramment chantés dans sa pratique. Son sens échappe peut-être aux nouveaux pratiquants ou même parfois pour les yogis chevronnés, mais l’essence de ce mantra est puissante et pure.

Le simple fait de le chanter à voix haute va contribuer à l’apaisement de vos sens. Avec une bonne pratique, les vibrations vont envoyer de l’énergie à tout votre organisme et à tous les chakra qui en réclament.

Ces sonorités sont libératrices et permettent d’atteindre un état zen qui va permettre à votre corps et votre esprit de panser leurs plaies.

Les pratiquants du yoga vous le diront, le « Om mani padme hum » permet de chasser de son esprit toutes les pensées afin de laisser son ego de côté. Par ailleurs, en chantant ces mots les yeux fermés, vous allez plonger dans votre être intérieur pour entrer dans un état de méditation profond.

Lorsque vous pratiquez cette activité en groupe, le chant à l’unisson permet une communion sans pareil pour faire entendre l’unité, le destin commun que nous partageons. Dans un monde de plus en plus divisé et sous tension, la pratique commune de cette incantation permet de combattre ce fléau.

Pour conclure, le « Om mani padme hum » est une parfaite initiation à la philosophie bouddhiste. Si vous vous y intéressez et que vous voulez commencer à l’étudier, alors ce mantra et ce qu’il représente sont une introduction très riche d’enseignements.

Alors, n’hésitez pas, n’ayez pas peur pour votre prochaine séance de yoga. Fermez les yeux, concentrez-vous et libérez votre parole !