Que faire lorsqu’on pense trop ?

S’il est important de prendre le temps de la réflexion et de l’introspection à certains moments de sa vie, penser trop peu devenir un problème. Les personnes qui s’enferment dans des pensées permanentes peuvent déclencher des problèmes de stress ou d’anxiété.

Que ce soit à ressasser des situations passées ou à essayer d’anticiper des problèmes futurs, elles deviennent prisonnières de leur mental et sont constamment tourmentées. Nous vous proposons dans cet article de mettre la lumière sur ce phénomène et vous proposons quelques solutions pour éviter de trop penser.

Qu’est-ce que penser trop?

Les personnes qui pensent trop instaurent une espèce de monologue intérieur permanent avec des pensées souvent destructives, que l’on peut diviser en deux catégories : la réflexion et la préoccupation exagérée.

Réflexion

La réflexion englobe généralement la remémoration d’événements passés. L’individu se revoit dans certaines situations où il n’a pas agi de forme satisfaisante et se demande alors constamment ce qu’il aurait pu faire pour éviter de se sentir mal.

Des questions existentielles l’envahissent, comme :

  • Pourquoi ai-je dit ceci pendant la réunion, j’aurais mieux fait de me taire, car je suis passée pour un idiot devant tout le monde.
  • Mon mari va me tromper avec une autre femme plus belle et plus jeune. Je vais encore finir seule.
  • Je n’ai pas de caractère. Les gens usent et abusent de moi et je me laisse faire dans ma vie professionnelle et personnelle.

Préoccupation exagérée

La préoccupation exagérée, quant à elle, est souvent déclenchée par des visions qui se veulent prémonitoires :

  • Imaginer un avion qui s’écrase et assumer que ce type d’accident nous arrivera inévitablement.
  • Se remémorer des situations angoissantes constamment et penser qu’elles vont réapparaître.

Penser trop devient un problème lorsque nous n’arrivons plus à contrôler ce comportement néfaste.

Les dangers pour la santé

Le danger de penser trop est réel : passer son temps à revivre ses erreurs ou des situations stressantes peut déclencher des problèmes de santé mentale.

Avoir la tête dans ce type de pensées stériles nous empêche d’aller de l’avant, de vivre le présent et devient un frein à notre productivité. Il se déclenche une certaine paralysie de l’analyse. S’ajoute à cela la forte possibilité de sombrer dans des comportements à risques, comme le recours à l’alcool ou aux drogues.

En outre, les esprits inquiets ont du mal à se reposer. Le sommeil est difficile ou de mauvaise qualité, ce qui ne fait qu’empirer la situation. S’ensuit alors un cycle vicieux dont il peut être difficile de se sortir, car les pensées négatives ne font qu’augmenter le stress et son lot de préoccupations.

Mais alors, que peut-on faire pour s’en sortir?

Il n’est pas chose aisée que de se sortir de ce type de comportement. Avant tout, il faut prendre conscience de la situation et avoir la volonté pour pouvoir mettre en place une nouvelle routine et adopter une meilleure hygiène de vie.

La bonne nouvelle est qu’avec de la persistance, vous finirez par observer les bienfaits sur votre santé mentale et noterez grâce à vos nouvelles distractions que les pensées obscures se dissipent peu à peu.

Changer d’état d’esprit

C’est bien connu : plus on se dit qu’il faut éviter de penser à tel sujet et plus grandes seront les chances pour que nous y pensions effectivement.

Dans la pratique, il ne suffit pas de prendre cette résolution. Il faut en réalité occuper son esprit à autre chose, le distraire avec une autre activité, comme si l’on branchait son cerveau sur une autre chaîne. Il existe de nombreuses activités qui peuvent vous aider dans cette démarche.

Focalisez-vous sur la résolution des problèmes et non pas sur les causes

Se laisser submerger par les problèmes n’aide en rien en leur résolution. Retroussez vos manches et réfléchissez à la manière dont vous pouvez les résoudre : demandez de l’aide, parlez aux personnes concernées, établissez un plan d’action.

Pratiquez une activité sportive

Aidez votre corps à se détendre. Pour cela, rien de mieux que la pratique d’une activité sportive qui vous conviendra le mieux. Que ce soit la course à pied, le cyclisme, des séances de musculation ou de yoga, le mot d’ordre est la régularité.

Pensez à la méditation

Les bénéfices de la méditation sur la santé sont nombreux : réduction des états de stress et d’anxiété, soulagement de douleurs physiques, augmentation de la créativité et de la capacité de concentration, entre autres.

Les exercices de respiration aident à diminuer le rythme cardiaque et à reconnecter l’esprit avec le corps. Rien de mieux pour se vider les idées.

L’écriture, un exercice précieux

Poser les mots sur les aspects qui nous tourmentent a un puissant effet thérapeutique. Il s’agit d’une façon de nous concentrer, d’organiser les idées et de nous exprimer. Sur le papier, les problèmes prennent leur dimension réelle, souvent bien plus réduite que l’espace qu’ils occupaient dans nos têtes.

La lecture pour s’évader

La pratique de la lecture est essentielle à notre capacité créative et à notre imagination. 20 minutes de lecture quotidienne vous aiderons à vous débrancher de votre réalité.

Demander l’aide d’un professionnel

Si malgré tout vous n’arrivez pas à vous défaire de vos démons seul, penser à demander l’aide d’un professionnel. Un psychologue vous aidera à comprendre l’étendue de votre problème et vous aidera à mettre en place une thérapie ciblée, à voir les choses d’une autre perspective et vous proposera les solutions adaptées à votre personnalité.