Les secrets de la pensée positive

Ne vous est-il jamais arrivé d’être dans une situation inconfortable et qu’un de vos amis ou membres de votre famille vous donne un conseil qui commence par « regarde le bon côté des choses » ? En général, cette personne est celle qui est la plus optimiste, celle qui semble n’avoir jamais de problèmes. C’est cette personne qui adopte la pensée positive, une façon de penser qui permet d’améliorer notre vie.

Qu’est-ce que la pensée positive ?

Le principe de la pensée positive est venu au milieu du XXe siècle avec la parution de l’ouvrage « Puissance de la pensée positive » de Vincent Norman Peale qui a créé une nouvelle façon de voir les choses. La pensée positive est un concept qui se repose sur l’optimisme. Face aux aléas de la vie, il faut adopter une « positive attitude » et trouver du bon dans tout ce qui se passe.

Ce n’est pas parce que la vie n’a pas été tendre avec vous qu’il faut décider de lâcher prise sur votre parcours.

Ce courant de pensée est avant tout un moyen d’améliorer le bien-être grâce au contrôle des sentiments responsables de la joie, du bonheur ou de l’apaisement. La pensée positive vise à émettre des ondes positives qui nous permettent de faire face à toutes les situations désagréables ou stressantes.

Comment ça fonctionne ?

La pensée positive est un concept découlant de plusieurs idées et recherches scientifiques qui ont fait leurs preuves. Puisque la pensée positive ne nous vient pas instinctivement, la maîtriser nécessite un travail d’apprentissage et d’assimilation.

Peu importe la difficulté de la situation où on se trouve, il est toujours possible de générer des pensées et émotions positives en formulant des phrases comme « je crois en mes capacités » ou « je peux le faire facilement ».

La première étape consiste à faire face sereinement aux pensées négatives qui peuvent survenir lors d’une situation et de trouver un point positif qui nous permet de prendre du recul.

À part les phrases qui aident à véhiculer l’optimisme, on peut aussi changer les ondes négatives à l’aide de déclencheurs comme des souvenirs agréables, sa musique favorite, etc.

Forcer un sourire contribue aussi à déclencher certaines zones du cerveau responsable du plaisir. Toutes ces techniques pourront ensuite être intégrées dans le subconscient par un procédé de répétition.

Quels sont les bienfaits de la pensée positive ?

Pour la petite anecdote, Norman Cousins était un journaliste et professeur américain des années 1960. Il a été atteint par une maladie de la colonne vertébrale réputée incurable et était destiné à se déplacer en fauteuil roulant pour le restant de ses jours.

Pourtant en refusant son destin, il a adopté la pensée positive pour guérir. Six mois plus tard, avec la visualisation de plusieurs films comiques et une cure de vitamine C, il guérit complètement.

Sur le plan physique et psychologique, l’adoption de la pensée positive ainsi que le développement de l’optimisme contribueraient à améliorer la santé. Au contraire, une personne pessimiste ou sujette à des pensées négatives cèdera plus facilement aux situations les plus tendues.

L’esprit ne supporte plus le poids de la pression, ce qui fait que le stress, l’anxiété et la dépression commencent à prendre le dessus. Par ailleurs, la pensée peut agir sur le corps en remplaçant le négatif par le calme et la sérénité.

Le principe est similaire à la méditation et fonctionne en agissant sur les troubles de sommeil, la tension musculaire et la fatigue. Il possède un effet positif sur le corps et lutte contre les maladies en gardant le système immunitaire en bon état.

Comment pratiquer la pensée positive ?

On a sûrement tous expérimenté une sensation de bonheur dans notre vie. Ce dont on est sûr, c’est que cette sensation est souvent éphémère. Elle peut disparaître d’une minute à l’autre. Dans le cas de la pensée positive, on cherche à maintenir au maximum un état de positivité.

La pensée, contrairement à nos instincts, requiert un travail d’habitudes et d’expériences. C’est en s’informant ou en apprenant sur les erreurs commises que notre esprit critique commence à se développer.

Avec le temps, il arrive à discerner ce qui lui est positif ou non. Aider notre esprit à penser d’une façon positive, c’est tout d’abord commencer à introduire une bonne habitude dans notre vie. Il faut toutefois faire attention à ce que l’habitude fasse participer l’émotion, sinon il ne sera qu’un acte répétitif et insignifiant.

Il existe aussi plusieurs astuces pour maintenir notre enthousiasme pour la pensée positive. Par exemple, vous pouvez adopter un rituel qui peut booster votre moral.

Cela peut être la lecture d’une simple citation ou l’écoute de votre musique favorite qui pousse à choisir la joie au quotidien en transformant notre entourage de manière positive.

S’il y a des choses qui peuvent vous tourmenter ou vous déstabiliser, vous pouvez décider de couper les relations avec ces sources négatives. À titre d’exemple, de mauvaises nouvelles à la télévision pourraient être simplement évitées.

Le plus conseillé dans l’adoption de cette pensée réside dans la capacité à trouver du positif dans chaque situation. Dès que l’habitude prend place, les pensées négatives auront moins d’effet sur vous. Trouvez toujours un aspect positif pour chaque point négatif.

Par exemple, si vous venez de perdre votre emploi, au lieu de perdre du temps à vous morfondre sur votre sort, dites-vous plutôt que c’est une nouvelle opportunité de faire un travail que vous aimez vraiment ou de devenir votre propre patron. Quelle que soit votre situation, surmontez l’obstacle vous permettra d’aller de l’avant.