Comment surmonter le sentiment de solitude ?

Dans notre société actuelle, on passe notre temps à être connecté sur les réseaux sociaux. Aussi, on est loin d’imaginer que la solitude frappe de nombreux individus.

Ce mal de vivre est bien réel et affecte la vie de plusieurs personnes. Sans une aide adéquate, le sentiment de solitude peut s’avérer dévastateur. Pourtant, il suffit d’un geste et de la volonté pour la surmonter. Comment mieux comprendre cet état pour lutter contre ?

Qu’est-ce que la solitude ?

La solitude, étymologiquement parlant, est dérivée du latin « solus » qui signifie « seul ». À l’origine, « être seul » était loin d’être considéré comme un sentiment de solitude. L’image que reflétait le mot « seul » nous renvoyait vers une place vaste et sans vie, comme un désert où on se sentait isolé du reste du monde.

C’est un peu plus tard que la solitude est définie comme un sentiment d’isolement vis-à-vis de la société ou de notre entourage. Un sentiment qui découle du fait de n’avoir aucun engagement ou appartenance sociale.

En d’autres termes, même si vous n’êtes pas seuls physiquement, que vous soyez accompagné par une autre personne ou par un groupe, vous pouvez ressentir un sentiment de solitude si aucune interaction sociale avec votre entourage n’existe.

Les deux catégories de solitude

Quand on parle de solitude, on a tendance à concevoir une idée négative sur le sujet. La plupart du temps, on pense à une personne qui a perdu ses repères. Ce genre de cas est très fréquent, quand on est déboussolé par un paramètre extérieur, on dit que la solitude est subie, car la personne ne la désire pas.

Par conséquent, il est fort probable que la solitude ait des effets néfastes sur la santé. Sur le corps, on peut notamment constater des changements comme la perte de poids. Par contre, moralement, l’individu pourrait être dépressif ou facilement sujet au stress, par exemple, et reste fermé sur lui-même.

D’un autre côté, la solitude peut être délibérément choisie. En effet, pour certains, elle peut être un moment qui leur fait du bien. Cette solitude positive est souvent recherchée pour nous accorder du temps à nous-mêmes pour un moment de qualité.

Elle est nécessaire pour une meilleure connaissance de soi, une plus profonde réflexion, un temps de méditation, etc. Comme on peut le constater, la solitude est aussi une situation appréciée et désirée.

Les principales causes de la solitude

En règle générale, c’est notre système cérébral qui est le premier responsable de nos sentiments. Le traitement d’un facteur par notre cerveau peut causer un sentiment de solitude.

Ce facteur peut être situationnel, c’est-à-dire que la personne n’a pas le contrôle total sur les faits qui se passent autour de lui. En conséquence, le facteur peut briser le réseau social qu’on avait construit auparavant.

Par exemple, une situation de divorce, un changement d’école, la perte d’un emploi ou travailler dans un pays étranger nous force à couper un réseau social qui semblerait difficile à reconstruire.

Parfois, la solitude peut surgir à cause de la présence de difficultés personnelles. Elle peut être reliée à une faible capacité en relation sociale qui se justifie par un intérêt minime pour autrui ou par une hésitation d’exprimer ses idées et convictions.

Les difficultés personnelles peuvent également survenir en cas d’anxiété sociale, en d’autres mots, un sentiment d’inconfort face à la présence des autres. Les exemples les plus marquants sont la gêne ou la timidité qui nous bloquent sous le regard des autres ou qui nous empêchent à prendre une action en public.

Enfin, il y a les problèmes personnels plus profonds comme une faible estime ou une dépréciation de soi. On se perçoit comme une personne sans intérêt et se considère comme peu aimable.

Que faire pour remédier à la solitude ?

Échangez avec les autres

Plusieurs solutions existent pour lutter contre la solitude. En général, le point primordial pour combattre ce sentiment inconfortable tourne autour de la relation avec autrui. Évitez donc de rester seul face à vous-même et commencez par tisser des liens et d’échanger avec votre entourage.

Vous pouvez débuter par le petit commerçant où vous avez l’habitude d’aller et continuer à développer votre relationnel avec des personnes plus proches de vous. La famille, les amis et même les voisins vous aident à ne pas vous replier sur vous.

Pensez à dormir suffisamment

Il peut vous sembler bizarre de mettre en relation le sommeil et la solitude. Pourtant, il est scientifiquement prouvé que si votre sommeil n’est pas adéquat à votre besoin, il peut affecter votre capacité à vous socialiser.

Une mauvaise nuit agit sur votre humeur, vos émotions, mais surtout sur votre envie d’aller vers les autres : c’est l’effet désocialisant. Pour y remédier, il est conseillé de pratiquer des exercices de relaxation et de se coucher à des heures raisonnables pour retrouver un sommeil de qualité.

Méditez pour lutter contre la solitude

La méditation est un moyen de mieux contrôler ses sentiments. Comme la solitude affecte surtout le mental en se dénigrant face à la présence d’autrui, la méditation permet de nous accepter nous-mêmes en améliorant notre conscience et notre état d’esprit.

Elle a pour objectif de nous faire accepter notre sentiment de solitude. En la reconnaissant, on apprend à prendre du recul et à observer nos émotions. On accède ainsi à un sentiment accru de bien-être et de détente.

Favorisez vos relations avec des animaux

Si vous avez vraiment du mal à nouer des relations avec le genre humain, vous pourrez toujours penser à avoir un animal de compagnie. Selon votre préférence, adoptez un chat ou un chien pour casser votre isolement.

Il est reconnu que la présence d’animaux peut vous donner du réconfort dans vos moments de tristesse ou que le fait de les caresser vous aidera à oublier votre situation de solitude.