10 symboles spirituels et leurs significations.

10 symboles spirituels et leurs significations.

Le Yin et le Yang, la Main de Fatma ou la Fleur de lotus, pour ne citer que certains exemples, sont des symboles spirituels.

Ils sont représentés un peu partout, on a l’habitude de les croiser, certains plus que d’autres, mais il est presque impossible de les connaître tous et surtout de savoir chacune de leur symbolique.

Alors, pour vous faciliter la tâche, nous avons répertorié 10 d’entre eux, avec leur signification. Vous en reconnaîtrez forcément certains qui ont marqué votre esprit !

1. La fleur de lotus

La fleur de lotus est le symbole de la conception bouddhiste, elle représente l’élévation de l’âme : le lotus prend racine dans la vase et la boue (représentation du matérialisme et de l’avidité), sa tige pousse dans l’eau (représentation de l’expérience et des étapes de la vie) et donne enfin naissance à une magnifique fleur, parfaite et non tachée à la surface (représentation de l’illumination et de l’éveil suprême).

La fleur de lotus est synonyme de beauté, de sérénité et de paix, ainsi que de pureté de la parole, du corps et de l’esprit.

2. L’arbre de vie

L’arbre de vie, l’arbre sacré ou encore l’arbre du monde a une grande importance dans de nombreuses cultures, religions et croyances. Il est représenté avec ses racines bien ancrées dans la terre, son tronc principal fort et des branches qui s’élèvent vers le ciel. Il représente le lien entre trois mondes : le monde souterrain, la terre et le ciel.

C’est le synonyme de la vie et de la mort, ainsi que de l’éternel recommencement. Mais il représente beaucoup d’autres choses comme la force, la sagesse, la famille, le féminin et le masculin, l’abondance ainsi que la rédemption.

Dans la religion chrétienne, il est l’arbre d’où provient le fruit défendu gouté par Adam et Ève. Dans la religion bouddhiste, c’est l’arbre sous lequel Bouddha a reçu l’éveil.

3. Le Yin et le Yang

Le Yin et le Yang sont connus de tous, c’est un cercle qui comporte une partie noire (le Yin) et une partie blanche (le Yang). Le concept de ce symbole est tiré de l’enseignement chinois dans lequel il représente l’explication de l’univers et la conception du monde.

Ce sont deux aspects ou forces opposées qui forment ensemble une seule et même réalité : pas de chaleur sans froid, pas de nuit sans jour ou d’obscurité sans lumière, pas de bien sans mal, pas de ciel sans terre ou pas d’hommes sans femmes.

Ce symbole repose sur le principe que les opposés sont complémentaires. Yin signifie étymologiquement « ombre », il représente le fantasme, le froid, l’introversion, la lune, le féminin ou encore le mouvement descendant.

Le Yang signifie étymologiquement « lumière », il représente la domination, la chaleur, l’extraversion, le soleil, le masculin ou encore le mouvement vers le haut.

4. La fleur de vie

Symbole spirituel des plus anciens, la fleur de vie est une figure géométrique représentant l’univers, formée de cercles reliés par leur centre.

C’est un motif sacré représenté sur un grand nombre de reliques anciennes qui a attiré la curiosité des Égyptiens, des chrétiens celtiques, des Romains et même de Léonard de Vinci.

Dans ce symbole sont présentés les différentes constructions de l’univers : les sept cercles extérieurs qui composent la graine de vie et qui correspondent aux sept jours nécessaires à la création du monde, la partie centrale du motif représente l’œuf de vie qui correspond à l’embryon dans ses premières heures ainsi que les 13 cercles forment une étoile symbolisant un atome et les autres structures moléculaires de la vie.

5. Hamsa

Le symbole Hamsa (ou Khamsa), qui signifie « cinq » en hébreu, est aussi appelé Main de Fatima en l’honneur de la fille du Prophète Mohammed. Cinq est un nombre symbolisant la bonne fortune, la protection et la puissance chez les Arabes et les Berbères.

Cette main est représentée ouverte avec en son centre un œil. Elle est très populaire au Moyen-Orient et en Afrique du Nord où elle est très présente sur les bijoux ou sur les décorations murales pour conjurer le mauvais œil ou toute autre énergie négative extérieure.

Cette amulette apporte protection et bienveillance aux épouses, aux femmes enceintes ou aux nouveau-nés.

6. Le pentacle

Le pentacle est un pentagramme (étoile à 5 branches) entouré d’un cercle. Souvent associé au satanisme ou à la magie noire, il n’est en vérité pas négatif et il n’est d’ailleurs utilisé par les satanistes que lorsqu’il est positionné à l’envers (pentacle inversé) c’est-à-dire lorsque la pointe est vers le bas.

Mais positionné correctement, c’est un symbole qui représente l’énergie positive et l’humanité.

7. Om

Ce symbole composé de deux lettres est une syllabe tirée des textes religieux de l’hindouisme en langue sanskrite. Il apparaît dans l’hindouisme, mais aussi dans le jaïnisme, le brahmanisme, le bouddhisme et le sikhisme.

Om est un préfixe et parfois un suffixe des mantras dans la religion bouddhiste et hindouiste. Il représente l’unité entre l’esprit et le corps, le savoir et la profondeur. Il est considéré comme une vibration divine qui renferme le secret de l’Univers et de toute existence confondue.

8. La roue de Dharma

La roue du Dharma, aussi appelé Dharmachakra ou encore Roue de la loi, est un des symboles les plus importants du bouddhisme et fait partie des huit symboles auspicieux.

Ce symbole qui prend la forme d’une roue de chariot (chariot signifiant chakra en sanskrit) est constitué de 3 éléments principaux : le moyeu, les jantes et les rayons. Ceux-ci signifient les enseignements de Bouddha : la sagesse, l’intégrité et l’attention.

Elle représente la propagation et l’enseignement du Bouddha sur le chemin de l’éveil, tant sous sa forme théorique que pratique.

9. L’œil d’Horus

Dans l’Égypte antique, l’œil d’Horus aussi appelé l’œil oudjat (qui signifie complet) représente l’œil du Dieu Faucon, Horus. Le faucon représente chez les Égyptiens la force, aussi bien intellectuelle que physique ainsi que l’élévation spirituelle.

C’est un grand symbole protecteur, souvent utilisé comme porte-bonheur ou amulette pour protéger des mauvais esprits et qui symbolise l’intégrité, la santé, la connaissance, la fertilité et le tout.

L’origine de ce symbole se trouve dans le mythe d’Osiris et de Set : Osiris était le roi d’Égypte et son frère Set, par jalousie, le tua et devint roi à son tour. Horus, fils d’Osiris et d’Isis voulant venger la mort de son père, se battit contre son oncle durant 80 ans jusqu’à finir par le vaincre.

C’est au cours d’une de ces batailles qu’il aurait perdu un œil.

10. La triskèle

Triskèle ou Triskell est un terme d’origine grecque qui signifie « à trois jambes ». Il est considéré comme une amulette ou un porte-bonheur, signe de l’éternel recommencement et de la vie.

C’est un symbole représenté par une roue avec 3 branches qui évoque un mouvement perpétuel et circulaire autour d’un même point central qui est la terre.

Les différentes branches sont les 3 éléments : la terre, l’eau et le feu. Dans la triskèle, le chiffre 3 est roi et le symbole celtique n’est pas le seul à le mettre en avant.

En effet, le 3 exprime l’union, l’ordre spirituel et intellectuel. Aussi, dans le bouddhisme, l’existence a trois caractéristiques : impermanence, impersonnalité et insatisfaction. Mais aussi trois poisons : colère, ignorance et avidité.