La thanatophobie ou peur de la mort, une phobie omniprésente

Dans notre société, le moment de la mort est souvent caché et le sujet est tabou. La peur de la mort survient alors lorsque nous commençons à nous poser des questions dessus.

Nous ne trouvons aucune réponse et sommes confrontés à un mur. Nous allons découvrir dans cet article ce qu’est vraiment la thanatophobie, d’où elle vient, quels en sont les symptômes, qui sont les victimes de cette peur ainsi que le moyen de vaincre cette phobie.

Qu’est-ce que la thanatophobie ?

La thanatophobie désigne communément la peur irrationnelle de la mort. La peur de la mort devient pathologique lorsqu’elle empêche la personne atteinte de vivre. Elle est provoquée par un objet ou une situation qui peut faire penser à la mort.

La personne souffrant de cette phobie va alors se mettre dans un état de stress qui va la bloquer. La deuxième réaction que peuvent avoir les thanatophobes est d’éviter tout sujet de conversation relié à la mort, jusqu’au déni.

D’où vient la peur de la mort ?

La peur de la mort peut être due à un traumatisme causé durant l’enfance, comme la perte d’un être cher de façon soudaine et brutale ou bien la vision d’un cadavre lorsque vous étiez petit. Dans certains cas, la phobie peut être transmise par les parents.

La peur de l’inconnu et le besoin de contrôle sur tout peuvent être une cause. Des questions restées sans réponse sur le mystère de la mort engendre une frustration qui fait naître la peur de la mort.

D’un autre point de vue, la peur de la mort peut se dissimuler derrière d’autres craintes comme l’agoraphobie, qui correspond à la peur de mourir sans avoir d’aide, la claustrophobie avec la peur de mourir enfermé, étouffé ou qui rappelle l’enfermement du cercueil et la peur d’être enterré vivant. Toutes ces phobies cachent en réalité la peur de la mort à laquelle nous sommes tous plus ou moins sensibles.

Quels sont les symptômes de cette phobie ?

Le premier symptôme de la thanatophobie est la peur de la mort. Elle peut être sous forme consciente si vous connaissez l’origine de votre angoisse, mais peut s’avérer inconsciente lorsque votre réaction est le déni.

Tout d’abord, la peur de la mort se caractérise par un stress ou une angoisse devant des objets ou images représentant un mort. Cela peut faire référence à une image de cadavre, la mention de la mort dans une conversation ou n’importe quoi qui vous rappellent votre vie mortelle.

Ensuite, vous pouvez être obsédé par l’idée de la mort et vous pouvez la voir partout et cela provoque une anxiété permanente. Vous avez du mal à penser au futur et donc à en construire un.

De plus, vous vous trouvez dans l’impossibilité de vous rendre dans des lieux ou à des événements qui font penser à la mort. Cela peut correspondre à une peur d’aller à l’hôpital, au cimetière ou de se rendre à un enterrement. Vous évitez même tout ce qui est dangereux pour votre vie comme des sports extrêmes, la conduite, etc. Dans les cas extrêmes, vous pouvez même avoir peur de sortir de chez vous.

Enfin, la peur de la mort est susceptible de vous faire souffrir. Elle cause des insomnies par peur de mourir durant votre sommeil ou bien elle vous plonge dans une profonde dépression et peut accentuer un repli sur soi. La phobie de la mort peut être la cause d’autres troubles tels que des névroses, des psychoses, de l’hypocondrie, des troubles comportementaux divers ou des troubles anxieux.

Qui sont les personnes les plus touchées ?

La phobie peut se révéler à partir du moment où nous pouvons comprendre ce que signifie la mort, c’est-à-dire vers 7 ou 8 ans. La peur de la mort touche le plus souvent les personnes hypersensibles et les personnes anxieuses.

En effet, celles-ci sont plus susceptibles de se poser des questions existentielles sur la vie et la mort. Nous nous posons des questions sur le sens de la mort, sur ce qu’il se passe après la vie et comme nous n’avons pas les réponses et ne pouvons pas contrôler ni prévoir la mort, nous sommes confrontés à un mur.

Le résultat est que nous avons peur de la mort et que nous voulons nous en éloigner ou ne pas la voir.

Les personnes en fin de vie ont également des peurs lorsqu’ils se rendent compte qu’ils vont bientôt mourir. Leurs réactions peuvent être le déni, la fuite ou au contraire la colère.

Comment vaincre la peur de la mort ?

Il existe de nombreux traitements pour guérir de la thanatophobie, mais chaque personne nécessite un traitement adapté à sa peur. Toutes les phobies ne nécessitent pas toujours une thérapie, cela dépend de l’emprise qu’elle a sur votre vie.

Si vous êtes atteints de thanatophobie qui vous empêche de vivre, voici quelques conseils pour en venir à bout :

  • Il est possible d’initier une thérapie cognitive et comportementale. Cette thérapie consiste à vous confronter à votre peur et à des situations qui déclenchent votre stress afin de le gérer plus facilement. De cette manière, vous éliminez peu à peu les symptômes jusqu’à les faire disparaître complètement.
  • La thérapie d’inspiration analytique sert à communiquer sa peur par la parole et à l’exprimer. Cette thérapie incite à parler de ses craintes les plus profondes pour trouver l’origine du problème.
  • L’hypnothérapie permet de faire remonter le blocage inconscient à la surface afin de l’accepter consciemment. Il s’agit d’une manière douce de découvrir le problème en profondeur et de s’aider à aller mieux grâce à l’hypnose.